image

Dans un article de juin, le Sénégal parle du nouveau clip Le Crack et des projets de l’artiste Abdou Boye.

Avant la sortie de son album prévue en fin d’année 2016, l’artiste Rufisquois Abdou Boye Gaindé sort un deuxieme single pour annoncer la couleur.


Contrairement à ses deux premiers albums acoustiques, Abdou promet aux mélomanes une variété qu’on pourra appeler World Musique.

«L’album que je prépare se veut world musique. C’est de l’acoustique à l’Afro en passant par le reggae, c’est un peu de tout»

, confie cet artiste établi en Europe depuis trente ans.

Au moment où certains artistes demandent la légalisation de l’herbe, ce reggaeman dénonce la consommation du crack qui «n’a rien à voir avec le cannabis, l’herbe. C’est une dérive du cocaïne qui fait des ravages en Europe, dans les iles et même en Afrique» précise t-il.

Ayant tourné dans toute la France, cet artiste qui sent un besoin de retour aux sources veut faire passer à travers son nouveau album «un message de paix, d’amour entre les peuples sachant que sans justice et égalité cela ne sera jamais possible».

Différents sujets sont abordés par Abdou Boye qui fait un clin d’oeil aux tirailleurs sénégalais sans oublier « la pollution, la femme, bref l’humain tout simplement».

Cet album devra être perçu comme une confirmation de cet artiste qui assurait déjà dans les années 90, la première partie de plusieurs artistes tels que Max Roméo, Third World, Culture, Toure Kunda, Gladiatiors, Dilinger, Misty in Roots, the Mighty Diamonds…

Article de Echos2rues

0 36